Dans cette vidéo sous-titrée en français, le rabbin Lord Jonathan Sacks développer trois raisons de nourrir le “NOUS” pour affronter les crises qui ont commencé:

  1. Le “Nous” de la relation: c’est la différence, la diversité, ce qui nous bouscule dans les relations qui nous permet de grandir et de nous ouvrir. A contratio des médias numériques qui nous confinent entre nous, par exemple.
  2. Le “Nous” de l’identité: c’est en écrivant l’histoire de nos sociétés, en sachant qui nous sommes (en tant que peuple ou nation), que nous pouvons renforcer notre identité collective, et du coup ne pas craindre celle de l’étranger.
  3. Le “Nous” de la responsabilité: partager une responsabilité collective, au lieu de confier les responsabilités à des leaders “providentiels”…

Son conseil final peut s’adapter aux pratiques participatives: “Remplacer le mot “autre” partout ou il y a les mots “personnel” ou “Soi”.
Par exemple: “Développement de l’autre” au lieu de “Développement personnel”
Ou encore “Estime de l’autre” plutôt que “Estime de soi”

A méditer ?